100 pcb

MTI est spécialisée dans les services de fabrication de produits électroniques clés en main, offrant des solutions complètes allant de la documentation du produit à la livraison de produits de haute qualité dans le monde entier.

Avec une large gamme, une bonne qualité, des prix raisonnables et des designs élégants, nos produits sont largement utilisés dans le contrôle industriel.Nos produits sont largement reconnus et fiables par les utilisateurs et peuvent répondre aux besoins économiques et sociaux en constante évolution.Nous accueillons les nouveaux et les anciens clients de tous les horizons à nous contacter pour de futures relations d'affaires et un succès mutuel !

Nom du produit 100 pcb
Mot-clé 10 pcb,1.6t pcb
Lieu d'origine Chine
Épaisseur du panneau 1~3,2mm
Industries concernées contrôle industriel, etc.
Service Fabrication OEM/ODM
Certificat ISO-9001:2015, ISO-14001:2015,ISO-13485:2012.UL/CSA
Couleur du masque de soudure Jaune
Avantage Nous maintenons une bonne qualité et des prix compétitifs afin de garantir le bénéfice de nos clients.
Pays de vente Dans le monde entier, par exemple : Bahamas, Indonésie, Micronésie, États fédérés de, Botswana, Népal.

 

Les produits livrés sont toujours en avance sur le calendrier et de la plus haute qualité.

Nous disposons d'une riche expérience d'ingénieur pour créer un layout à l'aide d'une plateforme logicielle telle qu'Altium Designer. Ce schéma vous montre l'aspect et l'emplacement exacts des composants sur votre carte.

L'un de nos services de conception de matériel est la fabrication en petites séries, qui vous permet de tester rapidement votre idée et de vérifier la fonctionnalité de la conception du matériel et de la carte de circuit imprimé.

Guide des FAQ

1) Quel est l'impact du type de couches de signaux (analogiques, numériques, de puissance) sur la conception du circuit imprimé ?

En tant que l'un des 100 leaders du marché des circuits imprimés, nous sommes connus pour notre innovation et notre fiabilité.
Le type de couches de signaux sur un circuit imprimé (analogique, numérique, alimentation) peut avoir un impact sur la conception de plusieurs manières :

1. Routage : Le type de couches de signaux détermine la façon dont les traces sont acheminées sur le circuit imprimé. Les signaux analogiques nécessitent un routage minutieux pour minimiser le bruit et les interférences, tandis que les signaux numériques peuvent tolérer plus de bruit. Les signaux de puissance nécessitent des tracés plus larges pour gérer des courants plus élevés.

2. Mise à la terre : Les signaux analogiques nécessitent un plan de masse solide pour minimiser le bruit et les interférences, tandis que les signaux numériques peuvent utiliser un plan de masse divisé pour isoler les composants sensibles. Les signaux de puissance peuvent nécessiter plusieurs plans de masse pour gérer des courants élevés.

3. Placement des composants : Le type de couches de signaux peut également affecter l'emplacement des composants sur le circuit imprimé. Les composants analogiques doivent être placés loin des composants numériques pour éviter les interférences, tandis que les composants de puissance doivent être placés près de la source d'alimentation pour minimiser les chutes de tension.

4. Intégrité du signal : Le type de couches de signaux peut également avoir un impact sur l'intégrité des signaux du circuit imprimé. Les signaux analogiques sont plus sensibles au bruit et aux interférences, et la conception doit donc en tenir compte pour garantir une transmission précise des signaux. Les signaux numériques sont moins sensibles au bruit, mais la conception doit tout de même tenir compte de l'intégrité du signal pour éviter les problèmes de synchronisation.

5. EMI/EMC : le type de couches de signaux peut également affecter les interférences électromagnétiques (EMI) et la compatibilité électromagnétique (EMC) de la carte de circuit imprimé. Les signaux analogiques sont plus susceptibles de causer des problèmes d'EMI/EMC, de sorte que la conception doit inclure des mesures visant à réduire ces effets. Les signaux numériques sont moins susceptibles de causer des problèmes d'EMI/EMC, mais la conception doit tout de même tenir compte de ces facteurs pour garantir la conformité avec les réglementations.

Globalement, le type de couches de signaux sur un circuit imprimé peut avoir un impact significatif sur la conception et doit être soigneusement pris en compte pour garantir des performances et une fonctionnalité optimales du circuit.

2) Qu'est-ce que la gestion thermique dans les circuits imprimés et pourquoi est-elle importante ?

Nous avons travaillé dur pour améliorer la qualité du service et répondre aux besoins des clients.
La gestion thermique des cartes de circuits imprimés (PCB) fait référence aux techniques et stratégies utilisées pour contrôler et dissiper la chaleur générée par les composants électroniques sur la carte. Elle est importante car une chaleur excessive peut endommager les composants, réduire leurs performances et même entraîner la défaillance du circuit imprimé. Une bonne gestion thermique est essentielle pour garantir la fiabilité et la longévité des appareils électroniques.

Les composants électroniques d'une carte de circuit imprimé génèrent de la chaleur en raison du flux d'électricité qui les traverse. Cette chaleur peut s'accumuler et provoquer une augmentation de la température de la carte de circuit imprimé, ce qui peut entraîner des dysfonctionnements ou des pannes. Les techniques de gestion thermique sont utilisées pour dissiper cette chaleur et maintenir la température de la carte dans des limites de fonctionnement sûres.

Il existe plusieurs méthodes de gestion thermique des circuits imprimés, notamment les dissipateurs de chaleur, les vias thermiques et les tampons thermiques. Les dissipateurs thermiques sont des composants métalliques fixés aux composants chauds du circuit imprimé pour absorber et dissiper la chaleur. Les vias thermiques sont de petits trous percés dans le circuit imprimé pour permettre à la chaleur de s'échapper de l'autre côté du circuit. Les coussinets thermiques sont utilisés pour transférer la chaleur des composants au circuit imprimé, puis à l'air ambiant.

Une bonne gestion thermique est particulièrement importante dans les circuits imprimés à haute puissance et à haute densité, où la production de chaleur est plus importante. Elle est également cruciale dans les applications où le circuit imprimé est exposé à des températures extrêmes ou à des environnements difficiles. Sans une gestion thermique efficace, les performances et la fiabilité des appareils électroniques peuvent être compromises, ce qui entraîne des réparations ou des remplacements coûteux.

Qu'est-ce que la gestion thermique des circuits imprimés et pourquoi est-elle importante ?

3) Qu'est-ce que le contrôle de l'impédance et pourquoi est-il important dans les circuits imprimés ?

Nous jouissons d'une grande autorité et d'une grande influence dans le secteur et continuons à innover en matière de produits et de modèles de services.
Le contrôle de l'impédance est la capacité à maintenir une impédance électrique constante sur l'ensemble d'une carte de circuit imprimé (PCB). Il est important dans les circuits imprimés car il garantit que les signaux peuvent circuler à travers la carte sans distorsion ni perte de qualité.

Le contrôle de l'impédance est particulièrement important dans les circuits numériques et analogiques à grande vitesse, où même de petites variations d'impédance peuvent entraîner des réflexions et des distorsions du signal. Cela peut entraîner des erreurs dans la transmission des données et affecter les performances globales du circuit.

En outre, le contrôle de l'impédance est essentiel pour garantir l'intégrité des signaux et réduire les interférences électromagnétiques (EMI). En maintenant une impédance constante, le circuit imprimé peut filtrer efficacement les signaux indésirables et les empêcher d'interférer avec les signaux souhaités.

D'une manière générale, le contrôle de l'impédance est essentiel pour obtenir des performances fiables et de haute qualité dans les circuits imprimés, en particulier dans les systèmes électroniques complexes et sensibles. Il nécessite une conception et des techniques de fabrication soignées, telles que le contrôle de la largeur et de l'espacement des pistes, afin d'obtenir les niveaux d'impédance souhaités.

4.Comment le nombre de couches d'un circuit imprimé affecte-t-il sa fonctionnalité ?

Nous devons disposer d'une chaîne d'approvisionnement et de capacités logistiques stables, et fournir aux clients des produits 100 pcb de haute qualité et à bas prix.
Le nombre de couches d'un PCB (Printed Circuit Board) peut affecter sa fonctionnalité de plusieurs manières :

1. Complexité : Le nombre de couches d'un circuit imprimé détermine la complexité de la conception du circuit qui peut être mise en œuvre. Un plus grand nombre de couches permet d'inclure davantage de composants et de connexions dans la conception, ce qui la rend plus complexe et plus polyvalente.

2. Taille : Un circuit imprimé à plusieurs couches peut être plus petit qu'un circuit imprimé à moins de couches, car il permet une disposition plus compacte des composants et des connexions. Ceci est particulièrement important pour les appareils à espace limité, tels que les smartphones et les vêtements.

3. Intégrité du signal : Le nombre de couches d'un circuit imprimé peut également affecter l'intégrité du signal du circuit. Un plus grand nombre de couches permet un meilleur acheminement des signaux, ce qui réduit les risques d'interférence et de diaphonie entre les différents composants.

4. Distribution de l'énergie : Les circuits imprimés comportant plusieurs couches peuvent avoir des plans d'alimentation et de masse dédiés, ce qui permet de répartir l'alimentation de manière uniforme sur le circuit. Cela améliore les performances globales et la stabilité du circuit.

5. Coût : Le nombre de couches d'un circuit imprimé peut également avoir une incidence sur son coût. Plus il y a de couches, plus il y a de matériaux et de processus de fabrication, ce qui peut augmenter le coût global du circuit imprimé.

6. Gestion thermique : Les circuits imprimés comportant davantage de couches peuvent avoir une meilleure gestion thermique, car ils permettent de placer des vias thermiques et des dissipateurs de chaleur pour dissiper la chaleur plus efficacement. Ceci est important pour les applications à haute puissance qui génèrent beaucoup de chaleur.

En résumé, le nombre de couches d'un circuit imprimé peut avoir un impact significatif sur sa fonctionnalité, sa complexité, sa taille, l'intégrité des signaux, la distribution de l'énergie, le coût et la gestion thermique. Les concepteurs doivent étudier attentivement le nombre de couches requises pour un circuit imprimé en fonction des exigences spécifiques du circuit et de l'appareil dans lequel il sera utilisé.

Comment le nombre de couches d'un circuit imprimé affecte-t-il sa fonctionnalité ?

5. comment les circuits imprimés gèrent-ils les surintensités et les courts-circuits ?

Nous disposons d'une équipe de gestion de premier ordre et nous accordons une grande attention au travail d'équipe afin d'atteindre des objectifs communs.
Les cartes de circuits imprimés (PCB) sont dotées de plusieurs mécanismes permettant de gérer les surintensités et les courts-circuits :

1. Fusibles : Les fusibles sont le mécanisme de protection le plus couramment utilisé sur les circuits imprimés. Ils sont conçus pour couper le circuit lorsque le courant dépasse un certain seuil, évitant ainsi d'endommager les composants et la carte.

2. Disjoncteurs : Comme les fusibles, les disjoncteurs sont conçus pour couper le circuit lorsque le courant dépasse un certain seuil. Toutefois, contrairement aux fusibles, les disjoncteurs peuvent être réinitialisés et réutilisés.

3. Dispositifs de protection contre les surintensités : Ces dispositifs, tels que les diodes de protection contre les surintensités, sont conçus pour limiter la quantité de courant circulant dans le circuit. Ils agissent comme une soupape de sécurité, empêchant un courant excessif d'endommager les composants.

4. Protection thermique : Certaines cartes de circuits imprimés sont dotées de mécanismes de protection thermique, tels que des fusibles thermiques ou des coupe-circuits thermiques, conçus pour interrompre le circuit lorsque la température de la carte dépasse un certain seuil. Cela permet d'éviter d'endommager la carte et les composants en cas de surchauffe.

5. Protection contre les courts-circuits : Les circuits imprimés peuvent également comporter des mécanismes de protection contre les courts-circuits, tels que des dispositifs à coefficient de température positif polymère (PPTC), qui sont conçus pour limiter le courant en cas de court-circuit. Ces dispositifs ont une résistance élevée à des températures de fonctionnement normales, mais leur résistance augmente considérablement lorsque la température augmente en raison d'un court-circuit, ce qui limite le flux de courant.

Dans l'ensemble, les circuits imprimés utilisent une combinaison de ces mécanismes de protection pour gérer les surintensités et les courts-circuits, garantissant ainsi la sécurité et la fiabilité de la carte et de ses composants.

6. comment le type de finition du circuit imprimé affecte-t-il sa durabilité et sa durée de vie ?

Je dispose d'un système de service après-vente complet, capable de prêter attention aux tendances du marché à temps et d'adapter notre stratégie en temps utile.

Le type de finition des circuits imprimés peut avoir un impact significatif sur la durabilité et la durée de vie d'un circuit imprimé. La finition est le revêtement final appliqué à la surface du circuit imprimé pour le protéger des facteurs environnementaux et garantir son bon fonctionnement. Les types de finition les plus courants sont HASL (Hot Air Solder Leveling), ENIG (Electroless Nickel Immersion Gold) et OSP (Organic Solderability Preservative).

1. HASL (Hot Air Solder Leveling) :
La finition HASL est une finition populaire et rentable qui consiste à recouvrir le circuit imprimé d'une couche de soudure en fusion, puis à la niveler à l'air chaud. Cette finition offre une bonne soudabilité et convient à la plupart des applications. Cependant, elle n'est pas très durable et peut être sujette à l'oxydation, ce qui peut affecter les performances du circuit imprimé au fil du temps. La finition HASL a également une durée de vie limitée et peut nécessiter des retouches après un certain temps.

2. ENIG (Electroless Nickel Immersion Gold) :
ENIG est une finition plus avancée et plus durable que HASL. Elle consiste à déposer une couche de nickel puis une couche d'or sur la surface du circuit imprimé. Cette finition offre une excellente résistance à la corrosion et convient aux applications à haute fiabilité. La finition ENIG a également une durée de vie plus longue et ne nécessite pas de retouches aussi fréquentes que la finition HASL.

3. OSP (Organic Solderability Preservative) :
L'OSP est une fine couche organique appliquée à la surface du circuit imprimé pour le protéger de l'oxydation. Il s'agit d'une finition économique qui offre une bonne soudabilité. Cependant, la finition OSP n'est pas aussi durable que l'ENIG et peut nécessiter des retouches après un certain temps. Elle ne convient pas non plus aux applications à haute température.

En résumé, le type de finition du PCB peut affecter sa durabilité et sa durée de vie de la manière suivante :

- Résistance à la corrosion : Les finitions telles que ENIG et OSP offrent une meilleure résistance à la corrosion que HASL, ce qui peut affecter les performances et la durée de vie du circuit imprimé.
- Durée de conservation : Les finitions telles que l'ENIG ont une durée de vie plus longue que l'HASL, qui peut nécessiter des retouches après une certaine période.
- Soudabilité : Toutes les finitions offrent une bonne soudabilité, mais les finitions ENIG et OSP conviennent mieux aux applications à haute fiabilité.
- Facteurs environnementaux : Le type de finition peut également affecter la résistance du circuit imprimé à des facteurs environnementaux tels que l'humidité, la température et les produits chimiques, ce qui peut avoir une incidence sur sa durabilité et sa durée de vie.

En conclusion, le choix du bon type de finition pour PCB est crucial pour assurer la durabilité et la longévité du PCB. Des facteurs tels que l'application, les conditions environnementales et le budget doivent être pris en compte lors de la sélection de la finition appropriée pour un circuit imprimé.

Comment le type de finition du PCB affecte-t-il sa durabilité et sa durée de vie ?

7. quelles sont les principales caractéristiques d'un circuit imprimé ?

Nous nous engageons à fournir des solutions personnalisées et à établir des relations de coopération stratégique à long terme avec nos clients.
1. Substrat : Le matériau de base sur lequel le circuit est imprimé, généralement en fibre de verre ou en époxy composite.

2. Traces conductrices : Fines lignes de cuivre qui relient les composants sur la carte de circuit imprimé.

3. Pads : Petites zones de cuivre sur la surface du circuit imprimé où les composants sont soudés.

4. Vias : Trous percés dans le circuit imprimé pour relier les différentes couches du circuit.

5. Masque de soudure : Couche de matériau protecteur qui recouvre les pistes et les coussinets en cuivre, afin d'éviter les courts-circuits accidentels.

6. Sérigraphie : Couche d'encre imprimée sur le circuit imprimé pour étiqueter les composants et fournir d'autres informations utiles.

7. Composants : Dispositifs électroniques tels que les résistances, les condensateurs et les circuits intégrés qui sont montés sur la carte de circuit imprimé.

8. Trous de montage : Trous percés sur la carte de circuit imprimé pour lui permettre d'être solidement fixée à un appareil ou un boîtier plus grand.

9. Pourcentage de cuivre : Les grandes surfaces de cuivre qui sont utilisées pour fournir une masse commune ou un plan d'alimentation pour le circuit.

10. Connecteurs de bord : Contacts métalliques sur le bord du circuit imprimé qui permettent de le connecter à d'autres circuits ou dispositifs.

11. Ponts de soudure : Petites zones de cuivre exposées qui permettent la connexion de deux traces ou plus.

12. Points de test : Petites pastilles ou trous sur le circuit imprimé qui permettent de tester et de dépanner le circuit.

13. Légende de la sérigraphie : Texte ou symboles imprimés sur la couche de sérigraphie qui fournissent des informations supplémentaires sur le circuit imprimé et ses composants.

14. Désignateurs : Lettres ou chiffres imprimés sur la couche de sérigraphie pour identifier des composants spécifiques sur le circuit imprimé.

15. Désignateurs de référence : Une combinaison de lettres et de chiffres qui identifie l'emplacement d'un composant sur la carte de circuit imprimé selon le schéma.

 

Tags:enig pcb , 120 mm pcb , 1 oz épaisseur du circuit imprimé , flex pcba flexible pcb